Les envies

Les envies

jeudi 3 janvier 2013

La police de Paris décerne des "Oscars" de l'audace !!


La lettre hebdomadaire de la préfecture de Police de Paris s'est amusée à recenser les faits-divers les plus saugrenus de ces trois dernières années. Florilège.


C'est un véritable best-of qu'a livré la préfecture de police de Paris. Dans la catégorie "plus dénudés", on retrouve en août 2010 deux jeunes touristes danois qui, pris d’une fringale au petit matin après une nuit blanche, quittent leur chambre d’hôtel vêtus de leurs seuls souliers pour se rendre dans une boulangerie avant de déambuler dans le quartier.

La palme du "plus audacieux" revient à un motard verbalisé pour excès de vitesse en mars 2009. L'homme est revenu 20 minutes plus tard sur les lieux de son contrôle, où les policiers se trouvaient toujours, pour dérober discrètement la souche de son PV. Manque de bol, non seulement il s'est fait pincer en pleine action, mais au lieu de sa souche, il avait sur lui un carnet de contravention vierge.

Dans un registre plus inquiétant, les policiers décernent à un motard circulant sur le périphérique à 190km/h un bras dans le plâtre la palme du "plus inconscient". Celle du "plus rancunier" revient à un automobiliste en train d’être verbalisé qui est parvenu à crever les pneus du véhicule des agents avant de s'enfuir. Comme il y a une justice, il sera interpellé lorsqu’il viendra récupérer sa voiture à la fourrière.

L’évènement le "plus indigeste". Un prisonnier en fuite qui dégustait un hamburger dans un centre commercial parisien a été reconnu par une employée de l’administration pénitentiaire qui faisait du shopping. Tout aussi cocasse, ce cambrioleur surpris par l’occupante des lieux endormi - ivre mort - sur son canapé écope du titre de "plus fatigué".


Question record, il remonte à 2010 pour la préfecture de Police qui avait raconté l'histoire d'un automobiliste qui s'était vu retirer  450 points à son permis après le constat de 206 excès de vitesse au volant d’une voiture de société. Suffisamment pour hériter du titre de "plus de points en moins".

Au rang des "plus culotté", voici l’ouvrier venu effectuer des travaux au commissariat du 20e arrondissement qui dérobe carte de réquisition, médaille et carte bancaire d’un policier. Il sera facilement identifié grâce aux vidéos. Enfin, la "plus mauvaise blague" selon la préfecture revient à un conducteur qui au cours d’un contrôle routier a sorti un pistolet – qui s’avérera faux - de sa boîte à gants obligeant les policiers - se pensant menacés - à sortir leur vraie arme.

@direct matin